Le 17 janvier, le journal britannique “The Sun” publie l’enquête de Graeme Culliford, un journaliste qui, arrivé sur les plages de la Gambie, se retrouve spectateur de scènes surréalistes: des enfants africains sur la plage accompagnés de vieillards occidentaux, une fille parmi les six et l’enfant de huit ans qui déjeune avec un homme aux cheveux blancs dans un restaurant plein de gens du même âge. Et encore: à 11h30 du soir dans une pièce entourée d’une épaisse couche de fumée de cigarette, un homme dans la soixantaine avec un accent britannique serre une fille africaine dans ses bras qui n’a pas plus de deux ans; un nourrisson regarde avec crainte les yeux écarquillés un homme qui laisse son poing se lancer contre une prostituée africaine dans un bar de plage populaire.

La Gambie est l’un des plus petits États du continent africain, situé dans la partie ouest de celui-ci, complètement entouré par le Sénégal, la capitale est Banjul. La Gambie est une ancienne colonie anglaise devenue indépendante en 1965 qui connaît aujourd’hui de graves problèmes économiques à tel point qu’environ un tiers de la population vit en dessous du seuil de pauvreté international de 1,25 dollar par jour.

Le problème de la crise économique du petit État commence, selon les experts, à partir de l’effondrement de la compagnie aérienne Thomas Cook qui a amené 45% des 100 000 touristes annuels au pays et a transformé ainsi la Gambie en un “paradis pour les pédophiles” où ils peuvent agir sans être contrôlé.

Dans une interview accordée au Sun à Lamin Fatty, coordinateur national de la “Child Protection Alliance”, il affirme que les hommes et les femmes occidentaux arrivent dans le pays en ciblant les mineurs et ajoute “Le sexe est à très bon marché dans mon pays et les enfants sont vendus 150 retards, c’est à dire un peu plus de 2 livres. “

On se pose la question: où sont les parents de ces enfants? Certains d’entre eux savent ce qui arrive à leurs enfants mais ils l’acceptent tellement qu’ils sont en difficulté économique, tandis que d’autres sont trop naïfs pour le réaliser et pensent que les Occidentaux s’occupent d’eux de cette manière.

La maltraitance des enfants est un problème qui bouleverse la Gambie depuis un certain temps, passe inaperçu, et le gouvernement n’est pas chargé de résoudre le problème. Bien qu’il existe des règles qui régissent la maltraitance des mineurs, celles-ci sont systématiquement enfreintes et les mineurs sont attirés à la lumière du jour maintenant sur la plage, maintenant dans la rue par des occidentaux de toute l’Europe qui exploitent leur supériorité économique en ruinant ainsi la vie d’enfants innocents.